Présentation d’une ferme laitière biologique

Une exploitation "bio", c’est quoi ? Ce reportage vous permettra de découvrir une ferme "bio", située dans le Morbihan, de voir ses particularités et de découvrir le parcours d’un producteur de BIOLAIT.


Vous souhaitez visiter une ferme "bio", rendez-vous dans l’onglet « trouver un producteur ».

N’hésitez pas à prendre contact avec eux.

Convertir son exploitation laitière à l'agriculture biologique est une démarche passionnante ; mais cela nécessite aussi quelques exigences pour bien réussir ce passage. Nous pouvons identifier 3 grandes étapes, à réaliser de manière chronologique, dans l'élaboration et la maturation d'un projet biologique qui contribue bien souvent à faire redécouvrir le métier.

Réfléchir à son projet, s’en imprégner

Une reflexion longue et approfondie, assortie de remise en cause constitue le point de départ d'un projet qui va transformer en profondeur l'exploitation.Cela suppose de mettre en œuvre les moyens suivants :

  1. Rencontrer et s’informer auprès des agriculteurs « bio » travaillant sur des structures comparables.

    Vous pouvez situer les exploitations Biolait près de chez vous dans l’onglet « trouver un producteur ». Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter le site http://www.conversionbio.org/ qui présente l’ensemble des démarches pour se convertir à l'Agriculture Biologique.

  2. S’informer sur le cahier des charges "Agriculture Biologique". Il entraine généralement des changements importants sur votre exploitation. Acteur à 100% dans cette filière, nous avons la volonté et le devoir de sensibiliser nos producteurs au respect et à la défense de ce cahier des charges. Le label AB crée un rapport de confiance entre la filière et le consommateur, basé sur le respect du cahier des charges et de la traçabilité des produits transformés. En voici ces principaux points clés :

    • Durée de conversion allant de 18 à 24 mois.

      Vous avez le choix entre deux types de conversions :

      - Les conversions simultanées, ou vous convertissez l’ensemble de votre exploitation en même temps , au bout de 24 mois, vous pouvez valoriser l’ensemble de vos productions dans les filières biologiques.

      - Dans le cas d’une conversion non simultanée, vous ne valoriserez la viande qu'àprès 3/4 de vie en "bio" de l'animal.

    • Interdiction d’utilisation de pesticides et d'engrais chimiques sur les cultures. Cela entraine des choix techniques différents pour nos producteurs avec une augmentation des rotations et l’introduction de prairies temporaires dans celles-ci.

    • Les traitements alternatifs (type homéopathie, aromathérapie, etc) sont utilisés de préférence aux médicaments vétérinaires allopathiques (antibiotiques, anti-inflammatoires, etc), limités à 3 traitements par vache par an avec des délais d'attente doublés.

    • L’alimentation des animaux doit se faire à partir d’aliments certifiés "Agriculture Biologique" et exempts de toute présence OGM.

  3. Se former auprès des structures organisatrices de sessions dédiées à l’"Agriculture Biologique" (GAB, Civam, Chambre d’Agriculture, …). Des diagnostics vous sont proposés par ces structures. Ils nous paraissent indispensables pour bien appréhender la problématique de l'Agriculture Biologique sur votre exploitation.

BIOLAIT SAS peut vous aider dans ce travail de contact. N’hésitez pas à appeler Soizick ROUGER, Animatrice développement au 02.51.81.54.17 / 06.11.95.35.26, Jean-Marie POILVET, Animateur développement au 02.51.81.54.12 / 07.88.87.30.66 ou Cécile MOREAU, Responsable du service développementet au 02.51.81.54.16. Ils seront vos interlocuteurs privilégiés.

D’une manière générale, pour qu’une conversion se passe bien, il faut bien appréhender son projet en amont. Des conversions faites dans la précipitation sont souvent source de difficultés par la suite.

Décider des partenariats et se faire connaître

Se référencer auprès de l'Agence Bio

La notification est une déclaration d'activité obligatoire définie par l'article 28 du règlement CE 834/2007. Elle précède la signature du contrat d'engagement au respect du mode de production biologique entre vous et l'organisme certificateur (voir liste et coordonnées en pièces jointes ci dessous). Elle constitue une condition indispensable au versement de certaines aides attribuées par l'Etat et les Régions.

Quand mettre à jour sa notification ?

Dès que votre activité change, et notamment de :

  • coordonnées,
  • organisme certificateur,
  • types de productions,
  • surface de l'exploitation ou part de l'exploitation conduite en bio,
  • modes de commercialisation...

 

  
 

L'AGENCE BIO,

6 rue Lavoisier

93100  Montreuil sous Bois,

Tél : 01.48.70.48.30, Fax : 01.48.70.48.45,

Web : notification.agencebio.org

Courriel : contact@agencebio.org

 

L'Agence BIO est un groupement d'intérêt public dont la mission est de développer et de promouvoir l'Agriculture Biologique. Vous pouvez notamment visualiser sur son site l’ensemble des producteurs, transformateurs et distributeurs agréés en Agriculture Biologique.

Choisir son Organisme Certificateur (OC)

Lorsque la décision d’entamer une conversion est prise, il y a nécessité de choisir un organisme certificateur (OC). Chaque acteur de la filière (producteur, transformateur, distributeur ou importateur de produits "bio") a l’obligation de s’engager auprès d’un OC (articles 27 et 28, §1-b du règlement CE 834/2007). Votre date de début de conversion sera celle du renvoi de votre contrat auprès de l'OC de votre choix. Celui-ci vous transmettra une attestation d’engagement, document demandé par les DDT (Direction Départementale des Territoires) pour l’obtention des aides à la conversion et par Biolait. Cette certification (financièrement à la charge du producteur) constitue le fondement de la confiance que nous accordent les consommateurs : un contrôle effectué par des organismes indépendants garantit le respect et l’intégrité de notre filière. Vous avez la liberté de choisir l’OC que vous désirez parmi 9 organismes certificateurs (liste en pièces jointes). À titre d’information, Biolait est actuellement certifié par Ecocert.

Contractualiser avec Biolait

Pour ce qui concerne la collecte de lait, vous pouvez vous reporter à l’onglet Adhérer à Biolait, vous y trouverez les renseignements précis à la procédure d’adhésion. Pour prétendre à l'obtention de la SAB (Subvention Agriculture Biologique), il vous faudra produire un document attestant l’engagement d’un collecteur. À ce titre, Biolait vous invite fortement à obtenir cet engagement préalablement à tout début de conversion.

Déposer son dossier auprès de l’Administration

Les demandes d'aides à la conversion en Agriculture Biologique doivent être déposées dans le cadre de votre déclaration PAC auprès de votre Direction Départementale des Territoires (DDT) avant le 15 mai. Vous trouverez en pièce jointe les fiches (S2 jaune) avec, soulignées en rouge, les mentions à renseigner.

Il existe aussi des aides spécifiques à chaque région, ou sur des zones géographiques particulières (aide sur du matériel, …). Nous vous invitons à prendre contact avec les structures qui peuvent vous accompagner (GAB, CIVAM, Chambre d’Agriculture, …) pour vous détailler les dispositifs existants sur votre territoire.

Au cours de toutes ces étapes et pendant toute la conversion, Biolait peut être à vos côtés, par le contact direct mais aussi via ce site et son forum.

Pièces-jointes

Liste des Organismes Certificateurs (OC) Télécharger